Une saine occupation : émissions radio France Culture

Bonjour à tous,

La radio France Culture a diffusé 5 émissions d’une heure environ sur l’histoire de la chasse, du permis de chasse …

Ces émissions datent de février 2011… mais les sujets restent d’actualité et particulièrement intéressants. Idéal en cette période de confinement !

Ci-dessous les liens pour écouter ces podcasts :

1/4  le lien :  Histoire de la chasse 1/4 Pascale d’Ormesson

Grand témoin de cet épisode : la regrettée Pascale d’Ormesson (Maître d’équipage de chasse à courre)

Elle nous explique comment son père a créé de toutes pièces cette meute de chasse à courre en 1960. Comment elle a commencé elle-même à monter à cheval et à pratiquer ce type de chasse. Et pourquoi cette pratique remontant au XVI ème siècle perdure dans une société qui la tolère de moins en moins.

 

2/4 le lien  : Histoire de la chasse 2/4 : L’histoire du permis de chasser

Jusqu’en 1975, il suffisait de payer une vignette annuelle et d’adhérer à une fédération de chasseur pour obtenir un permis de chasse. A partir de 16 ans, n’importe qui pouvait du jour au lendemain se retrouver en plaine, en montagne ou en forêt armé d’un fusil pour traquer tous les animaux mis à part quelques rares espèces protégées. C’est après de longues tractations qu’un accord est trouvé entre les fédérations de chasseurs, les associations de protection de la nature, l’office national de la chasse et le ministère de l’environnement. L’air du temps en ce début des années 70 est à environnement et à la protection de la nature face aux assauts de l’industrialisation et du progrès. La consécration de ces préoccupations nouvelles se traduit par un ministère et un discours du président Pompidou à Chicago. A partir de 1976, tous les aspirants chasseurs qui jusque là n’avaient pas de permis de chasse, doivent désormais passer un examen théorique sur la base de diapositives, calqué sur celui du code de la route. Il s’agit de connaitre la réglementation de la chasse, le maniement des armes et les consignes de sécurité et surtout la connaissance des espèces. Car ce qui se joue au milieu de ces années 70, c’est la transformation du chasseur en vue de faire de lui un gestionnaire de la nature, un protecteur de la faune et de son milieu naturel et un acteur de la régulation des espèces.

 

3/4 le lien  : Histoire de la chasse 3/4 : Archives INA et chasses Présidentielles

Quelques pépites sorties de l’INA et centrées autour des chasses présidentielles.

Vincent Auriol, président de la IV ème République, au salon de la chasse; un reportage sur une rencontre De Gaulle-Mc Millan à Rambouillet; des souvenirs de chasse de Michel Poniatowski, ministre de l’Intérieur de Valéry Giscard d’Estaing.

Mais ces chasses présidentielles de Rambouillet ou de Chambord, fréquentées par les grands de ce monde quand François de Grossouvre, conseiller de François Mitterrand, les invitait, sont les héritières directes des chasses royales; initiées par François I er. Ce dernier se voulait roi-chevalier et sa fonction exigeait qu’il fût un grand chasseur. Il créa donc des domaines royaux et les réglementa.

 

4/4 le lien  : Histoire de la chasse 4/4 : Histoire des rapports entre chasse aristocratique et chasse populaire

Pour ce débat final, nous nous demandons quels rapports entretiennent chasse aristocratique et chasse populaire.

Depuis le Moyen-Age en effet les divers règlements et décrets ont délimité non seulement les dates d’ouverture et de fermeture de la chasse mais aussi le type de gibier et le genre d’arme à utiliser pour le chasser.

 

Bonne écoute !