Étiquettes

, , , ,

Voici le CR de sa chasse que Emmanuel nous a établi… Un grand merci à lui pour cette excellente journée, parfaitement organisée ; le soleil était de la partie !!

Chers Amis,

Quel bonheur d’avoir pu vous recevoir dans de telles conditions…  Saint Hubert et tous les saints étaient indiscutablement avec nous et nous ont gâtés ! Ne soyons pas ingrat, gardons cette merveilleuse journée en mémoire et rendons leur hommage.

Une ambiance ultra amicale, un temps incroyable pour la saison, un gibier très présent et des archers d’élite !

4 animaux retrouvés au tableau pour 11 flèches tirées. Si, bien sur, ce ratio est élogieux, une telle journée ne mérite pas que l’on l’a résume à une statistique.

Je vous propose ci-après un compte rendu de chasse en fonction de ce que j’ai vécu et des informations que j’ai pu glaner ci et là.

Plan des opérations

Traque n° 1

OK - DSC_3938

Le rabat part avec Xavier (18) et Eric (17) dans le dos, René au 16 en latéral droit en poste retour isolé. Les numéros 21 à 24 sont en aile marchante droite afin de rejoindre leur poste en nous accompagnant : respectivement, Etienne, Hugues, Paul et Alexandre.

Plantation de peupliers : nous levons rapidement des chevreuils (2-3) qui partent en retour et latéral droit. Etienne est surpris et ne tire pas. C’est une grosse chèvre qui descend vers René qui tire. Sa grizzly pourfend un jeune frêne et notre ami Capreolus s’en tire à bon compte. Quelques instants plus tard un chevrillard moins chanceux, et à coup sûr moins expérimenté, croise quant à lui la trajectoire tendue d’une flèche très justement décochée par Xavier. Deux coups de pibole taillautés retentissent. Nous avons fait 300 mètres et nous savons déjà que nous ne serons pas bredouilles… le rabat s’agite à cette nouvelle et ré-attaque de plus belle !

IMG_4275

Nous continuons jusqu’à la fin de la 1ère traque. En passant devant les latérales gauches 19 et 20, Patrice et Baudoin, nous apprenons que 2 chevreuils, 1 petit sanglier et 1 renard se sont défilés devant nous.

Dans ce même temps, les postes 1 à 10 voient des sangliers et chevreuils devant eux tourner ou quitter l’enceinte :

Au 8, Renaud voit deux chevreuils quitter le roncier devant lequel il se trouve ainsi que deux moyens sangliers. Il ne peut tirer. Les sangliers partent vers le 7. Henri arc bandé en mains, œil brillant, ajuste, en état de transe, une des bêtes. Ebloui par un rayon de soleil et étourdi par l’émotion, il loupe !

Les chevreuils ne seront pas tirés et partent vers le 10.

Un gros sanglier sort entre le 4 et le 5 et ne sera pas tiré. 4 sangliers sortent au n° 2,  René tire flegmatiquement et fait mouche sur un animal de cette bande. Le sanglier traverse la plaine pour rentrer chez le voisin. Malgré du sang et une recherche avec Baikal (à Alexandre) l’animal ne sera pas retrouvé. Sang rouge et haut. A priori flèche de muscle haut.

Conclusion Traque 1 :

  • 4-5 chevreuils levés – 1 renard – 1 sanglier
  • 2 flèches tirées

Traque n° 2

Les numéros 21 à 24 prennent leurs postes définitifs

1Nous levons rapidement 3 chevreuils (2 chevrettes, 1 brocard) qui partent en retour. Etienne tire le brocard sans succès ; les deux chèvres ne sont pas tirées. En fin de traque les chiens prennent 1 chevrillard sous les ronces. Hallali …

Michel, poste 13, voit deux renards. Il peut en tirer 1 mais, véloce et maline, la bête s’en tire à bon compte !

Conclusion Traque 2 :

  • 4 Chevreuils
  • 2 renards

Traque n° 3

Nous attaquons les ronces avant l’étang et avançons jusqu’à la digue. Nous levons une laie suitée de 7-8 marcassins en livrées et très jeunes (2/3 semaines) – 5 coup retentissent. Nous calmons les chiens les rattrapons et laissons à la laie le temps de prendre la fuite. Elle prend la fuite en direction du poste 11 et va se taper dans les Pins Laricios devant Nicolas (N ° 11), qui sonne, à nouveau, les 5 coups.

Nous passons la digue et attaquons la traque du dessus de l’étang vers le poste 1 : nous levons une bande de 6 sangliers qui partent en plaine à gauche et ne serons pas tirés. Un gros sanglier part en retour en direction des postes 22 à 24. Paul, avec l’aide astucieuse de Hugues, réussira à débusquer et tirer ce gros animal (Hugues je parle du sanglier évidement …) venu in fine se caller devant eux. Trois coups de pibole taillautés retentissent … bravo pour l’initiative intelligente et fructueuse de ce duo.

Alors que nous tournons dans la traque un beau sanglier est levé et part vers le n° 3 Frédéric, je suis sur sa trajectoire : il va bon train et me passe à 5 mètres dans les ronces, j’ai une belle fenêtre de tir en 2/3 arrière que j’exploite avec succès. 2 secondes plus tard Fréderic le sèche net d’une flèche de cou/colonne. Le sanglier boule comme un lapin ! Très belle action coordonnée dont j’ai rêvé deux nuits de suite …

Quelques mètres plus loin nous levons un sanglier qui part vers le N°9 et sera tiré par Christine Sans succès mais belle tentative car l’animal allait bon train et a été tiré à 10-12 mètres.

Papa, poste 1, voit un renard qu’il ne peut tirer.

Nous tournons encore un peu avant de sonner la fin de traque. Les chiens se mettent au ferme sur le sanglier précédemment fléché par Paul qui était re-rentré dans la traque. Hallali.

Conclusion Traque 3 :

  • 2 chevreuils
  • 17 sangliers levés (+ 7-8 marcassins)
  • 1 renard

Total animaux levés (environ) :

  • Sangliers : 18 (+ 7-8 marcassins)
  • Chevreuils : 8 – 9
  • Renards : 3-4

Fin de traque. Les rabatteurs et les chiens sont épuisés. Il est 12 H 30, l’heure d’un déjeuner bien mérité est sonnée de deux coups longs.

OK - DSC_3964

Devant cette réussite et l’état des troupes rabattantes, quadri et bipèdes, nous décidons d’en rester là et ne pas déranger Jeufosse que nous chasserons à une date ultérieure.

4

Remerciements

Merci à tous pour avoir participé à la réussite de cette journée mémorable.

  • Remerciement particulier à Aymeraude et Maman à qui nous devons l’organisation sans faille du déjeuner.
  • remerciement particulier à Patrice et Christophe pour la découpe du gibier qu’ils ont parfaitement orchestrés.
  • Remerciements particuliers à Paul pour son merveilleux vin de Sonnay qui a égaillé nos papilles et a René pour son cidre maison bien meilleur que le Normand …. (si si René !)

OK - DSC_3949

Publicités